Travailler au Québec : ce qu'il faut savoir avant de vous lancer

Vous vivez à l’étranger et vous souhaitez travailler au Québec ? Vous êtes à la bonne place, au bon moment ! Actuellement, la province du Québec subit une très forte pénurie de main-d'oeuvre, et ce dans tous les secteurs. L’appel aux travailleurs étrangers est alors plus fort que jamais, c’est donc votre chance si vous souhaitez prendre le large et oser l’expatriation au Canada. 

Mais sachez que travailler au Québec signifie aussi de suivre des règles différentes en termes de normes du travail, de cotisations ou tout simplement d’environnement de travail.

Avant de vous lancer dans un tel projet, il est donc essentiel de bien vous renseigner et d’avoir toutes les informations nécessaires afin de faire un choix éclairé.

Voici donc tout ce qu’il faut savoir si vous souhaitez travailler au Québec.


Le cadre général du travail au Québec

Au Québec, c’est la CNESST (Commission des Normes de l’Equité, de la Santé et de la Sécurité au Travail) qui gère et établit les normes de travail et la sécurité au travail. Toutes les entreprises sont dans l’obligation de suivre ces règles et de les faire appliquer par leurs salariés. La CNESST régit aussi les droits et obligations des travailleurs en entreprise. Si vous avez une interrogation sur les pratiques d’un employeur ou tout simplement sur vos droits et obligations, c’est auprès de la CNESST que vous devez vous tourner.

Contrat et horaires

Votre entreprise doit vous fournir un contrat de travail en bonne et due forme, qui doit être signé par les deux parties. Ce contrat définit les conditions d'embauche et le cadre de travail. 

A noter : il est différent du contrat type IRCC, qui intervient dans le processus d'embauche d'un travailleur étranger temporaire, et qui est obligatoire à fournir lorsqu'un dossier d'immigration est déposé auprès des instances gouvernementales en vue d'obtenir un permis de travail.

Les horaires de travail



Généralement, les contrats sont établis sur une base de 40 heures par semaine, du lundi au vendredi. Il se peut que certains contrats soient basés sur 35h ou 37h, mais c’est tout de même plus rare. Généralement, chacun travaille en journées complètes du lundi au jeudi, et en demi-journée le vendredi. Beaucoup de Québécois préfèrent commencer à travailler très tôt pour finir en milieu d’après-midi. C’est aussi une façon de vivre ici au Québec : chacun se lève tôt, en semaine comme en weekend.

La période de probation

Une période de probation (ou période d’essai) de 3 mois doit être suivie avant d’avoir un poste permanent. Durant cette période, l’employeur comme le salarié peut mettre fin au contrat de manière simplifiée et sans raison particulière (à noter que dans le cadre d’un contrat de travail d’un travailleur temporaire étranger, les conditions peuvent varier). Cette période d’essai est utile à l’employeur comme au salarié afin de tester les méthodes de travail, l’efficacité, et l’environnement de travail.

Le système de paie

Au Québec, un salarié est payé à la semaine ou aux deux semaines, jamais - ou très rarement - au mois. Cette façon de procéder, étonnante pour certains pays qui ont l’habitude de recevoir les paies une fois par mois, s’avère très pratique pour organiser plus facilement son budget et mieux gérer ses dépenses.

Les congés payés

Un débutant ou nouvellement arrivé en poste commencera avec 2 semaines de congés payés annuels. Le nombre de semaines augmente ainsi avec l’expérience et les années.

De plus en plus d’entreprises offrent à leurs employés 3 à 4 semaines de congés par an dès la première année, dans le cas où le salarié est expérimenté ou s’il a négocié ses conditions de travail à l’embauche.
Les jours fériés sont aussi chômés au Québec, et on en compte 8. Les salariés ne travaillent généralement pas (sauf cas d'exception), et sont tout de même rémunérés.


Le permis de travail

Avant de travailler dans une entreprise, vous devez avoir le droit de travailler au Canada, et particulièrement au Québec. Vous devez donc être en possession d’un permis de travail valide, approuvé par un agent d’immigration. Si vous travaillez sans permis de travail, vous êtes dans l’illégalité et risquez de vous faire renvoyer du pays.

Les règles à suivre



En tant que salarié, vous devez non seulement suivre les normes du travail fixées par la CNESST (et notamment les normes en matière de sécurité en milieu de travail), mais aussi celles de l’entreprise. Chaque entreprise est tenue d’afficher clairement les normes de sécurité et le règlement intérieur dans ses locaux. 

Si vous ne les suivez pas, vous vous exposez à une procédure disciplinaire et dans le pire des cas, un renvoi immédiat. 

Renseignez-vous auprès de votre employeur ou de la CNESST pour en savoir plus.

Un environnement de travail entre la France et l'Amérique

Le Québec a cette particularité de partager une histoire anglo-saxonne et française dans un environnement purement américain. Ce mélange de culture fait naître un climat de travail unique et très agréable, qui a su retirer le bon de chaque culture de travail. On y retrouve notamment le goût du travail bien fait et de la productivité en entreprise, tout en assurant un lien constant entre employeur et salarié et un respect mutuel considérable. Les possibilités d’évolution professionnelle sont décuplées, et on mise ici sur la volonté et la motivation plutôt que sur les diplômes et l’expérience.

Une personne productive et engagée peut très vite évoluer au sein d’une entreprise, même si elle ne vient pas du milieu dans lequel elle travaille.

Le bien-être au travail


Travailler au Québec, c’est se sentir bien en entreprise. Demandez aux Québécois et expatriés au Québec, ils vous diront tous la même chose : ils se sentent bien dans leur travail, sans stress et sans pression. Il est rare d’aller au travail la boule au ventre, ou de se sentir oppressé et rabaissé au quotidien. Ici, c’est bien le contraire. La hiérarchie est bien moins ressentie que dans d’autres pays, et les dirigeants misent davantage sur un bien-être et une écoute de chacun, pour que chaque salarié trouve sa place et puisse évoluer comme il l’entend.

Pas de préjugé ni de cadre fixe et rigide, on avance chacun à notre rythme et surtout, on fait ce qu’on aime faire.

La seule condition à tout cela : donner de son temps et de son engagement à l’entreprise, se montrer motivé, honnête et efficace.

Les déductions de salaire

Au Québec comme partout ailleurs, votre salaire brut ne correspond pas au salaire réellement versé sur votre compte bancaire. Des déductions sont faites à chaque paie, qui correspondent aux différentes participations aux systèmes de protection sociale.

Cotisations aux régimes publics

Lorsque vous recevrez votre première fiche de paie, regardez bien les différentes déductions. Vous y trouverez notamment les dénominations RRQ, RQAP et A-E.

Ces sigles signifient respectivement : 

  • RRQ : Régime de Rente du Québec. Il s’agit de cotisations retraite pour le Québec

  • RQAP : Régime Québécois d’Assurance Parentale

  • A-E : Assurance Emploi

Ce sont des cotisations obligatoires par tous les salariés du Québec et systématiquement déduites de chaque paie. Sous certaines conditions, en cas de perte d’emploi, de parentalité ou de retraite, vous pourriez bénéficier de ces prestations.

Les impôts

Les impôts sont prélevés à la source au Canada et au Québec. En tant que travailleur au Québec, vous devrez payer non seulement les impôts fédéraux, c’est-à-dire les impôts du Canada, mais vous devrez aussi payer les impôts provinciaux, autrement dit les impôts du Québec. Cette double imposition est commune au Canada, et valable pour toutes les provinces. Le montant de l’impôt dépend de votre salaire et fonctionne par palier en fonction de votre revenu annuel.

Calculez vos déductions salariales sur ce lien.

Cotisations aux régimes privés

Certains employeurs permettent à leurs salariés de cotiser pour des régimes privés, appelés avantages sociaux. Ces cotisations sont très favorables aux employés, et leur permettent d’accéder à une épargne avantageuse, un plan retraite ou à une assurance santé complémentaire. Très souvent, vous devez attendre d’avoir dépassé votre période probatoire pour en bénéficier.

Renseignez-vous auprès de votre employeur pour connaître les avantages sociaux proposés.

Les secteurs qui recrutent

Le Québec subit actuellement une très forte pénurie de main-d'œuvre, et ce dans tous les secteurs. 

Malgré cela, on peut déterminer les domaines professionnels les plus touchés par la pénurie : 

  • la santé 

  • le secteur manufacturier 

  • la restauration

  • la mécanique

  • la métallurgie

  • la foresterie

  • la sidérurgie

  • le transport

Si vous avez de l’expérience dans un de ces domaines et une envie dévorante de vivre au Québec, c’est votre chance !


Postuler depuis l'étranger

Le Québec, et même le Canada tout entier, accueille chaque années des milliers de travailleurs étrangers venus pour une expérience professionnelle temporaire ou pour du plus long terme.

Le fait que vous viviez à l’étranger n’est donc pas un frein, mais sachez que vous devrez passer par un certain nombre d’étapes importantes avant de pouvoir obtenir un permis de travail, et que certains dossiers sont refusés à l’immigration pour de multiples raisons.

Les offres d'emploi

Vous trouverez des offres d’emploi sur de nombreux sites dédiés : sites du gouvernement, comme ceux des agences de recrutement international. Vous pouvez également en trouver sur les sites internet des entreprises directement. L’Agence Portfolio International, par exemple, est une agence de recrutement international pour les entreprises du Québec. De ce fait, nous mettons régulièrement en ligne de nouvelles offres d’emploi dans le cadre des mandats que nous recevons. 

Consultez nos offres d’emploi !

L'entretien d'embauche



Faute d’être au Québec, votre entrevue avec l’entreprise se fera par visioconférence. Préparez-vous à en passer plusieurs pour un seul et même poste, car l’employeur veut souvent s’assurer qu’il ne se trompe pas. L’Agence Portfolio fait aussi passer des entrevues de présélection afin de s’assurer de la motivation des candidats, mais souhaite aussi vérifier que l’expérience décrite dans le CV corresponde à celle souhaitée par l’entreprise recruteuse.

Même si votre entrevue se fait par visioconférence, vous devez vous préparer comme si elle était en face à face.

Pour cela, nous vous recommandons notre article qui vous aide à préparer votre entretien d'embauche au Québec.

L'immigration au Québec

En tant que résident à l’étranger, vous devez passer par un programme de travailleur étranger temporaire pour avoir le droit de travailler au Québec, en vue d’obtenir un permis de travail. Il existe de nombreux autres programmes d’immigration, qui dépendent tous de l’entreprise, du type de poste mais aussi du pays d’origine du postulant.
Au Canada, l'immigration est gérée et traitée par des avocats en immigration ou des consultants en immigration. Aucun autre organisme ou aucune autre entreprise n'a le droit de gérer votre dossier d'immigration ni de vous conseiller sur l'immigration.

Il est donc essentiel de bien se faire conseiller sur les meilleurs programmes adaptés à l’entreprise ou au candidat lui-même. 

Vous êtes une entreprise ou un particulier : contactez-nous afin que nos avocats spécialisés en immigration puisse étudier les possibilités qui s’offrent à vous.

Agence Portfolio International : votre interlocuteur privilégié

Que vous soyez un candidat souhaitant immigrer au Québec et travailler en entreprise, ou un employeur désireux de trouver des profils intéressants à l’étranger, nous sommes là pour vous aider. Nos années d’expérience en recrutement international et nos avocats spécialisés en immigration vous permettent de faire grandir votre projet et de le concrétiser. Nous assurons un suivi au quotidien pour toutes les demandes que l’on prend en charge, pour vous éviter la frustration des procédures d’immigration et des potentielles erreurs qui ralentissent l’obtention des documents. Nous nous chargeons de vous accompagner et de vous donner tous les conseils et informations nécessaires à une immigration réussie au Canada.

Contactez-nous et parlons ensemble de votre projet !

Rédactrice : Méline Scherpereel

Les transports au Québec
Comment se déplacer facilement